SCIONS TRAVAILLAIT AUTREMENT

New product

SCIONS TRAVAILLAIT AUTREMENT Expand

Scions...travaillait autrement - Ambiance Bois, l'aventure d'un collectif autogéré est un livre de la collection Pratiques Utopiques aux Éditions REPAS

Délais de livraison sous 1 mois

Plus de détails

15,00 €

TTC

57fe7807ecfa19e8f5ad4f032a42e5f6.jpg
85f616e1776b3d762b5eba83f2846c94.jpg
0574f94578b686c7da10223ad83843a5.jpg
9fa504cd576492940e29db3537755d03.jpg
d56de9c2aaaae94e34264e0dd5870399.jpg
0d91f330474f8d751ede6a9ae9d9e188.jpg

mouton_30.png Des prix justes

france_30.png Fabrication française

Une filière écologique et solidaire

Literie à prix d'usine chez nous à St Pierreville

Une question ? N'hésitez pas : 04 75 66 63 08

À 20 ans, au lieu de changer le monde, ils décident de changer leur vie et de créer ensemble une entreprise pour y expérimenter d'autres formes d'organisation du travail. Ce sera une scierie, Ambiance Bois, qui s'installera en 1988 sur le plateau de Millevaches dans le Limousin. De fil en aiguille, ce ne sont pas seulement les modalités classiques de production qui seront remises en cause, mais la place que cette dernière occupe dans nos vies. Ainsi, les associés d'Ambiance Bois découvriront que « travailler autrement », c'est consommer, agir, décider et finalement « vivre ensemble ».

Michel Lulek est un des six cofondateurs d'Ambiance Bois. Il a participé avec Marc Bourgeois, également d'Ambiance Bois, à la rédaction de l'ouvrage « Quand l'entreprise apprend à vivre » consacré à l'expérience du compagnonnage alternatif et solidaire du réseau REPAS (éditions Charles Léopold Mayer, 2002). Il est également l'auteur dans la même collection « Pratiques utopiques » du livre « Télé Millevaches, la télévision qui se mêle de ceux qui la regardent. »

Ce livre ne développe pas une nouvelle théorie du travail et n'élabore pas sur le papier un modèle de substitution qui répondrait à toutes les questions que se pose la société sur le travail. Si ses auteurs peuvent avoir aujourd'hui quelque légitimité à mêler leur voix au concert des discours sur le travail, ce n'est que pour avoir soumis leurs rêves à l'épreuve des faits.

Aussi, raconteront-ils seulement une histoire, la leur, celle d'une poignée d'individus qui créèrent une entreprise, Ambiance Bois, parce qu'ils voulaient travailler autrement et imaginaient que c'était là le chemin le plus sérieux pour faire avancer la réflexion sur le sujet. Au travers de cette histoire, ils espérent que le lecteur saura découvrir les linéaments d'une autre manière d'intégrer le travail dans nos vies et qu'ils l'auront aidé à questionner le travail davantage sur ses fins que sur ses moyens.

L'expérience d'Ambiance Bois est, en effet, faite d'utopie et de réalité, de réjouissants succès et de régulières difficultés, de grandes idées et de petites réalisations, d'ambition et de modestie. On ne lira donc pas ici un conte de fée autogestionnaire, mais bien plutôt une histoire de vies - au pluriel. Avec ses débats, ses hauts et ses bas, ses obstacles et ses coups de chance, ses calculs et ses hasards.

Comme l'écrit dans sa préface Serge Latouche : « Des individus, refusant totalement ou partiellement le monde dans lequel ils vivent, tentent de mettre en œuvre autre chose, de vivre autrement : de travailler ou de produire autrement au sein d'entreprises différentes, de se réapproprier la monnaie aussi pour un usage différent, selon une logique autre que celle de l'accumulation illimitée et de l'exclusion massive des perdants. C'est très exactement ce que font les compagnons d'Ambiance Bois. »

Délais de livraison sous 1 mois par voie postale

Ce délai est un délai maximum, nous ferons au mieux pour acheminer votre commande au plus vite.

Une question ? N'hésitez pas à nous appeler au 04 75 66 63 08* ou à nous envoyer un courriel à info@ardelaine.fr

*du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Editions du Réseau d'Echanges et de Pratiques Alternatives et Solidaires.

La collection Pratiques utopiques des Éditions REPAS rassemble des livres qui ont l'ambition de montrer qu'il y a toujours place, ici et maintenant, comme hier et ailleurs, pour des réalisations qui se donnent d'autres priorités que le profit, la course à la consommation ou le tout à l'économie et qui inscrivent leur sens dans le concret de pratiques libres et solidaires.

Face au partage du travail, à la désertification des campagnes, à la déshumanisation dans les cités ou à l'exclusion, des entreprises, des groupes, des associations ou des individus apportent des réponses originales et adaptées à ces questions de société qui paraissent parfois insolubles. Concrètement il s'agit de bâtir cet "autre monde possible" qui ne peut objectivement se décliner qu'au pluriel.

Exemples de démocratie économique, elles bousculent également quelques sacro-saints principes de notre société marchande, démontrant au quotidien que l'association est plus enrichissante que la compétition, que la coopération vaut mieux que la concurrence ou que l'autogestion permet de reprendre le pouvoir sur sa vie.

Pratiques utopiques espère, par ce biais, encourager ceux qui sont insatisfaits du monde dans lequel ils vivent, à faire le pas vers d'autres possibles. L'utopie est à portée de main.